jeudi 27 juillet 2017
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte

Un espace préservé entre terre et mer

Image Vue étang (CG2B)

L’étang est saumâtre (mélange d’eau douce et d’eau de mer) avec un taux de salinité variable du Nord au Sud du plan d’eau. Anguilles et mulets s'en accommodent. L’apport d’eau douce s’effectue à partir d’un fleuve, le Golu via le canal du Fossone, de rivières – dont la principale est le Bevincu – de plusieurs petits ruisseaux aux débits variables et de canaux de drainage. L’étang est alimenté en eau salée au Nord-Est par le grau, qui assure la communication avec la mer.

Entre les rives de l´étang et les limites de la réserve naturelle, se déploie une végétation luxuriante constituée de vastes roselières, de prairies humides à joncs, d´aulnaies marécageuses ou encore de fourrés de Tamaris d´Afrique. Il est courant d'y voir les Foulques macroules, les Crabiers chevelus, les Aigrettes garzettes, les Hérons et les spectaculaires Flamants roses s'y reposer. Au total, plus de 230 espèces d’oiseaux ont été recensées autour de ce site. L’étang abrite également une importante population de Cistudes d’Europe, tortue d’eau douce protégée et compte plus de 480 espèces végétales dont certaines sont rares et menacées comme l’Hibiscus à cinq fruits ou la Fougère des marais.